Biography

La soprano Alice Foccroulle est née à Bruxelles en 1985. Elle manifeste très tôt un vif intérêt pour la musique et plus particulièrement pour le chant. C’est ainsi qu’elle intègre le Chœur d’enfants du Théâtre Royal de la Monnaie. Elle commence à étudier le chant auprès de Susanna Eken et après avoir étudié deux ans l’Histoire de l’Art et la musicologie à l’Université Libre de Bruxelles, elle obtient son diplôme à la Musikhochschule de Cologne auprès de Joseph Protschka et de Christoph Prégardien.

Son intérêt pour la musique baroque la conduit à collaborer en ensemble ou en soliste avec des ensembles spécialisés, tels que Collegium Vocale Gent (Philippe Herreweghe), InAlto (Lambert Colson), Pygmalion (Raphaël Pichon), La Fenice (Jean Tubéry), Utopia ou encore B’Rock.

 

Alice Foccroulle se produit également en récital avec le claveciniste Pierre Gallon, le cornettiste Lambert Colson, l’organiste Bernard Foccroulle ou encore la luthiste Sofie Vanden Eynde.

Alice Foccroulle est aussi très attirée par la musique contemporaine et à ce titre elle participe notamment à la création mondiale de l’opéra de Kris Defoort House of the sleeping beauties à la Monnaie sous la direction de Patrick Davin et dans une mise en scène de Guy Cassiers (CD Fuga Libera, 2009).

En septembre 2017 elle crée E vidi quattro stelle de Bernard Foccroulle avec l’ensemble InAlto à Bozar, œuvre qui fait en 2019 l’objet d’un enregistrement pour Outhere.

Avec l’ensemble InAlto elle enregistre un disque consacré à J.H. Schein sorti en janvier 2015 pour le label Ramée. En 2016, leur enregistrement Schütz and his legacy (Passacaille) est applaudi par la critique internationale, recevant entre autres le Choc Classica et le Diapason d’Or de l’Année. Le disque est également dans la sélection des meilleurs enregistrements de l’année dans les journaux Le Monde et Libération.

En 2019 l’ensemble InAlto sort Teatro Spirituale (Ricercar), un disque consacré à la musique romaine du début du XVIIème siècle et qui reçoit un nouveau Diapason d’Or.

Belgian soprano Alice Foccroulle was born in 1985 in Brussels and already at a very young age began to show an acute interest in music. Aged 7 she first joined the Childrens’ Choir at the Brussels Opera House, La Monnaie.

She studied two years History of Art and Musicology at Brussels University, following which, Alice graduated in 2011 at the Musikhochschule Köln with Christoph Prégardien.

Her interest in Baroque music led her to work with leading specialist ensembles.  Alice is a featured soloist in the work of Belgian ensemble In Alto. In 2015, she took part in the debut CD recording of In Alto, dedicated to J.H. Schein for the label Ramée. In 2016 their recording Schütz and his legacy (Passacaille) was very well received by the critics. It  won several prizes such as Choc Classica and Diapason d’Or de l’Année, as well as being selected for features in newspapers Le monde and Libération. In 2019, InAlto received a seconds Diapason d’Or for their recording, Teatro Spirituale (Ricercar), dedicated to the roman music at the beginning of the 17th century.

Alongside this, Alice has performed and recorded with specialists such as Collegium Vocale Gent (Philippe Herreweghe), Pygmalion (Raphaël Pichon), La Fenice (Jean Tubéry), Utopia and B’Rock, and gives recitals with harpsichordist Pierre Gallon, cornettist Lambert Colson, organist Bernard Foccroulle.

She is also very much attracted to contempory music. Notable productions have included Kris Defoort’s international opera’s creation, House of Sleeping Beauties at la Monnaie.

In September 2017 she sang in Bernard Foccroulle’s E vidi quattro stelle in Bozar, which was later recorded for the lable Outhere in 2019.

Close Menu